lundi 8 avril 2013

La scène du lundi - Pulp Fiction



Tous les lundi, une de mes scènes de cinéma préférées.

Aujourd'hui : la scène de Pulp Fiction, où Butch libère Marcellus Wallace de ses geôliers.

Attention, cette scène est particulièrement dégôlasse.

Une scène souvent oublié dans ce chef d'oeuvre qu'est Pulp Fiction. Après s'être battus, Marcellus et Butch se retrouvent aux mains de psychopathes. Butch arrive à se libérer mais décide au dernier moment de secourir Marcellus qui le poursuivait pour une histoire de match truqué. S'ensuit un des meilleurs dialogues jamais écrit par Tarantino.

Comme toujours, le scénario écrit par Tarantino tient sur un timbre poste. Mais ce qui est génial, c'est la manière de t'amener émotionnellement dans cette scène. Toute la mise en scène est pensée pour rendre le tout plus épique : ce sera une des fins du film (avec la scène du resto où Samuel L Jackson se confie à celui qui le cambriole).

Cette scène, aussi gore qu'elle soit, est à la fois une scène de pardon et d’exécution. De pardon car en sauvant son ancien mentor, Butch gagne sa liberté. D'exécution parce qu'on comprend via cette scène que Zed, le violeur de Marcellus, va prendre cher dans les heures qui suivent.

Bref, pas une des scènes les plus belles du cinéma, mais de loin une des scènes les mieux foutues.

La scène en question (en VO, parce que fuck yeah la VO) :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire